vendredi 5 mai 2017

Indignation

On m’a toujours appris à ne pas commencer une missive par JE … aujourd’hui je n’arrive pas à faire autrement : « Je suis indignée ! » Mais indignée à la limite du supportable.
Un couple est mis en cause ; un couple dont un des membres se propose de diriger notre pays sur les bases de l’honnêteté, de la rigueur, de l’exemplarité et… patatras ! un vilain canard, lâche sur le couple emblématique d’une France laborieuse et chrétienne une volée de crottes bien éclaboussante…
Et le mâle défend sa femelle « qui a bien le droit de travailler » et pan dans la tronche des féministes qu’il avait bien l’intention une fois aux manettes de remettre au pas…
Oui, oui, nous ne lui dénions pas le droit de travailler à cette épouse… à condition qu’on puisse la voir au travail !
Mais le plus révoltant dans cette affaire est que pour sa défense, cet époux et citoyen exemplaire nous informe que cette pratique est légale et qu’il est loin d’être le seul à la pratiquer.
Et l’on jette un voile pudique sur les sommes exorbitantes perçues par sa laborieuse épouse ; exorbitantes, même pour un travail régulier et soutenu.
A l’heure ou des travailleurs perçoivent un salaire qui ne leur permet même pas de payer un loyer ; à l’heure où les associations humanitaires sont débordées par le nombre de personnes dans le besoin, un homme qui prétend nous gouverner,  peut-il manquer de décence au point de justifier de tels abus ?
Et plus grave encore à mes yeux, comment plusieurs milliers de personnes réunies peuvent-elles acclamer ce couple ?
Qui aura le courage d’estimer les sommes perçues légalement certes, mais avec une absence totale de vergogne par ceux qui votent rédigent et votent nos lois ? Qui aura le courage d’estimer le nombre de familles dans la misère qui seraient soulagées si cet argent était mis à leur disposition ?


Aucun commentaire: