jeudi 9 mars 2017

Les beignets (suite)

C’est pas tout ça, il faut aller en chercher une… celles et ceux qui me suivent savent que la moindre course se solde par un minimum de 20km…

Sur ma route le téléphone sonne et je sais que c’est mon frère qui doit me donner des nouvelles d’une de ses chattes mal en point… Je m’arrête dès que possible au bord de l’allée d’un domaine dont j’ai parlé dans mon avant- dernier post (celui sur la chasse)… La chatte a le coryza… elle est traitée, mais…. Je vois une grosse bête poilue longer ma voiture, deux pattes et une truffe noire se coller contre la vitre. J’ouvre et un griffon kortall détrempé envahit mes genoux… J’explique le cas à mon frère, je raccroche ; le chien n’a pas de collier mais il est tatoué (donc, pas à moué). Tatouage que je n’arrive pas à lire ; j’appelle aussitôt mon voisin le Sauveur des Animaux en Détresse. Il sera chez lui dans une demi-heure, ce qui me laisse le temps d’aller acheter ma casserole. A Carrefour, il y a justement une association qui quête pour l’assistance aux animaux ; ils ont besoin de nourriture pour chats. OK ! au moins je suis à peu près certaine que mon don ira aux destinataires , ce dont parfois je doute quand je fais un chèque… (à suivre)

1 commentaire:

Marité a dit…

Dis, ta préparation de beignets semble très compromise... mais j'adore ton histoire et j'attends la suite.
GROS BECS